Voyage en Thaïlande: Ayutthaya (+budget)

DSCN5373B

Après un court séjour à Kanchanaburi, on prend la direction d’Ayutthaya dont on veut absolument visiter les ruines (surtout moi). Depuis Kanchanaburi, impossible de faire le trajet directement, il faut s’arrêter à Suphanburi. Après un petit déjeuner au Tara, on part en tuk tuk à la gare routière de Kanchanaburi. Il suffit de dire au chauffeur quelle est ta destination et il te laisse devant le bon bus. On a payé le ticket directement au conducteur de l’autocar. Nous voilà donc en route pour Ayutthaya. Entourés de plusieurs Thaïlandais, on regarde un programme télé type radio crochet totalement absurde diffusé sur les écrans. A Suphanburi, à peine avions nous descendus du bus que les chauffeurs des différentes fourgonnettes de la gare, nous demandent si on va à Ayutthaya (avec nos têtes de touristes, on laissait peu de place au doute), ils nous dirigent vers le guichet, on achète nos billets et on monte dans la fourgonnette avec deux Thaïlandais.

          Pourquoi Ayutthaya?

Ayutthaya, qui signifie « qui ne peut être conquis« , fut capitale de Siam de 1350 a 1767. Elle émerveillait à l’époque par sa splendeur, ses temples majestueux et ses fastueux palais. La ville fut pillée en 1767 par l’armée birmane de l’époque qui s’en est donné cœur joie pour détruire la cité, ce qui explique que tout soit en morceaux aujourd’hui. Ces ruines, qui font partie du Parc Historique d’Ayutthaya, sont de nos jours préservées et une grande partie fut restaurée. Le parc est reconnu patrimoine de l’UNESCO.

Parc-Ayutthaya

Le ciel est gris quand nous pénétrons dans la ville d’Ayutthaya, il pleut d’une pluie fine. On tarde à atteindre le centre-ville, la fourgonnette me donne l’impression de tourner en rond. De temps en temps, on aperçoit une ruine. On sent qu’on se rapproche. De mystérieux stands pullulent dans les rues d’Ayutthaya qui n’ont pas manqué d’attirer mon attention: dans des sacs en plastiques, d’étranges fils aux couleurs plus vives les unes que les autres. De la barbe à papa, des nouilles…?? Ca m’intrigue déjà. Puis la fourgonnette, nous laisse dans une rue chaotique au possible. Des dizaines de véhicules garés n’importe comment, n’importe où, les stands qui débordent des trottoirs, des gens partout et la pluie qui continue de tomber. Un rapide coup d’œil à notre plan d’Ayutthaya et se dirige vers la zone des pensions. Une paresse incroyable, aidée par la pluie incessante nous pousse à entrer dans le premier hôtel qu’on trouve, le prix est bon marché. Sans même comparer la chambre avec celles des guest houses voisines, on la prend, bien contents de poser nos sacs à dos et de ne plus nous mouiller. Après avoir payé pour nos deux nuits, on se rend compte de notre erreur. Les couloirs et les escaliers sont infestés d’insectes de toute sorte dont certains que je n’ai toujours pas identifié à l’heure actuelle. La chambre semble être épargnée, mais l’odeur de renfermé et d’étranges tâches noires sur les murs, une salle de bain extrêmement obscure et les voix des voisins qui s’invitent dans nos oreilles, nous font regretter notre choix. On décide alors de faire un tour rapide au centre-ville. Du centre-ville d’Ayutthaya, je me souviendrais de la saleté, des rats qui courent partout, d’une odeur parfois insoutenable, du chaos ambiant. Puis, on part boire un verre au Chang House. Avant d’assouvir nos envies de nourriture occidentale au Pizza Company, une chaîne de pizzeria que je ne conseille pas vraiment.

Le lendemain, on se lève tôt pour profiter d’une journée au milieu des ruines. Le soleil brille déjà et la chaleur est bien présente. C’est à pieds qu’on part rejoindre le Parc Historique d’Ayutthaya. Basiquement, on peut dire qu’il y a deux zones: dans l’île et en dehors de l’île. Presque tous les temples ouvrent de 8h à 16h. Certains sont payants, d’autres gratuits. Nous avons une liste des temples qu’on souhaite visiter en priorité, pour le reste on verra si la fatigue et la chaleur nous permettent de continuer d’explorer le passé d’Ayutthaya.

Wat-Phra-Mahathatwat-phra-mahathat  wat-phra-mahathat wat-phra-mahathat Ayutthaya Parc-ayutthaya Ayutthaya Ayutthaya Bouddha-ayutthaya Parc-ayutthaya bouddha-ayutthaya ayutthaya ayutthaya ayutthaya ayutthaya wat-thammikarat Wat-thammikarat ayutthaya wat-thammikarat-ayutthaya wat-thammikarat-ayutthaya wat-thammikarat-ayutthaya wat-phra-si-sanphet-ayutthaya ayutthaya wat-phra-si-sanphet-ayutthaya wat-phra-si-sanphet-ayutthaya elephant-ayutthaya

Après plusieurs heures de visite, on décide de trouver un endroit pour manger. Mais notre chemin croise le Centre de Tourisme d’Ayutthaya. On sait qu’il y a une exposition intéressante (et gratuite) sur l’histoire de la ville à l’intérieur. On décide donc d’entrer. L’exposition est vraiment intéressante et permet d’en apprendre plus sur l’ancienne capitale de Siam. On repart à la recherche d’un local où nous asseoir à l’ombre et profiter de la nourriture Thaïlandaise. Mais rien à l’horizon, sauf un étal plein de ces sacs de plastique qui m’intriguaient tant la veille. La vendeuse me propose un petit sac pas cher. Vendu! Je n’ai toujours aucune idée de ce que c’est. Puis nous voyons un local avec écrit en gros « papaya salad », un plat typique que nous n’avions pas encore essayé. On s’approche, la femme part en courant chercher son mari qui parle anglais. Une des personnes les plus gentilles et agréables que nous avons croisé. Je pense que peu d’étrangers s’arrêtent chez eux et il avait l’air très content de pouvoir parler un peu anglais, nous a offert à boire, s’est assuré tout au long de notre repas que tout allait bien et nous demande gentiment une photo 😉 En guise de dessert, j’ouvre mon sac en plastique. Il s’agit de « roti sai mai », un dessert musulman très populaire dans la région. Ce sont des brins de sucre de palme fondus à mettre dans le roti une espèce de crêpe et c’est délicieux!!!!

Au départ, on voulait visiter les ruines à l’extérieur de l’île, mais il fait chaud, on est fatigué d’avoir autant marché et trop de ruines, tue les ruines. On repart donc au centre-ville d’Ayutthaya rejoindre notre guest house pour nous reposer avant de boire un verre au Chang House où on finira aussi par dîner. Le lendemain, on quitte Ayutthaya. Notre prochaine étape: d’autres ruines. Celles de Sukhotai, cette fois.

roti-sai-mai-ayutthayapapaya-asalad-ayutthaya

chang-house-ayutthaya

INFOS TEMPLES VISITES

Wat Phra Mahathat: ici, se trouve la tête de Bouddha prise dans des racines d’arbres. Le temple fut construit en 1374, et a une chedi de style khmer et plusieurs Bouddhas décapités. Ouvert de 8h à 18h. 50 baths.

Wat Ratburana: le temple fue construit par le roi Boron Rachathirat sur le lieu de la crémation des ses deux frères morts alors qu’ils se battaient pour le trône. Sa prang est très belle. Ouvert de 8h à 18h. 50 baths.

Wat Thammikarat: un temple vraiment différent et original. Ouvert de 8h à 19h. Gratuit.

Wat Phra Si Sanphet: ce temple fut le plus grand d’Ayutthaya. A l’intérieur, il y avait un Bouddha recouvert de 250 kg d’or qui fut fondu par les conquêreurs birmans.

Il existe un pass d’un jour pour visiter une bonne partie des ruines. Ils coûte 220 baths et peut s’acheter dans les musées et à l’entrée des ruines.

BUDGET POUR 2

  • Tuk tuk Kanchanaburi- gare routière Kanchanaburi: 60 baths (1,62€)
  • Bus Kanchanaburi-Suphanburi: 100 baths (2,70€)
  • Van Suphanburi-Ayutthaya: 160 baths (4,32)
  • 2 nuits hôtel Smile Guest House, chambre privée avec SDB: 600 baths (16,20€)
  • Dîner Pizza Company: 400 baths environ (10,80€)
  • Temples: 300 baths (8,10€)
  • Roti sai mai: 35 baths (0,95€)
  • Salades papaye: 60 baths (1,62€)
  • Tuk tuk Ayutthaya: 60 baths (1,62€)
  • Dîner: 380 baths (10,26€)
  • Autres: 181 baths (4,88€)
  • TOTAL 2336 baths (63,08€)

QUELQUES ADRESSES

Stand roti sai mai: Th Si Sanphet après le Centre de Tourisme et avant l’hôpital / Local salade de papaye: Th Si Sanphet en face de l’hôpital / Chang House: Soi 2

Si tu as aimé cet article, n’oublie pas de t’abonner à la newsletter mensuelle ici! (pense à regarder tes spams!)

11 Replies to “Voyage en Thaïlande: Ayutthaya (+budget)”

  1. J’aimerai beaucoup m’y rendre un jour en Thaïlande, tes photos font rêver et tous ces lieux donnent envie d’y aller et de les visiter. 🙂

    1. J’espère que tu auras l’occasion d’y aller. C’est un joli pays!

  2. Le site est superbe… Et cette tête emprisonnée par les racines, tout à fait étonnante…

    1. Si ce site te plait, celui de Sukhotai va t’éblouir 😉

  3. Ce lieu est très joli. On dirait qu’il n’y a pas beaucoup de touristes en plus. Pourtant les temples sont superbes.

    1. En fait, le site est tellement grand que c’est assez facile de faire des photos sans personne dessus 😀

  4. c’est superbe ! je meurs d’envie d(y aller ….Mais puis-je emmener mon petit chien ?

    1. Je ne connais pas le réglement pour pouvoir entrer sur le site mais avec autant de chiens errants, je suis pas sur que ce soit très sûr d’y emmener son chien… Mais en tout cas, si tu as la possibilité de visiter Ayutthaya, n’hésite pas 😉

  5. […] après Ayutthaya, on continue notre périple en Thaïlande à la recherche d’autres ruines historiques. De bon […]

  6. […] Mai : 5ème étape de notre voyage  en Thaïlande. Cette fois, les ruines c’est bien fini. Ayutthaya, Sukhothai, nous laissons les cités anciennes pour découvrir une autre ville importante de la […]

  7. […] J’ai beaucoup aimé Kanchanaburi et ses airs de petit village tranquille. C’est avec un peu de tristesse que je l’ai quittée. Si c’était à refaire, j’y resterai un jour de plus et en profiterais pour visiter le parc national d’Erawan ou faire un tour en éléphant, ce que je n’ai pas pu faire à cause de la brulûre… Next step: Ayutthaya!!! […]

Laisser un commentaire