Voyage en Thaïlande: Chiang Mai (+budget)

DSCN5600b

Chiang Mai : 5ème étape de notre voyage  en Thaïlande. Cette fois, les ruines c’est bien fini. Ayutthaya, Sukhothai, nous laissons les cités anciennes pour découvrir une autre ville importante de la Thaïlande. Chiang Mai est bien souvent une cité incontournable pour les voyageurs qui visitent le pays et un bon point de chute pour en explorer le nord. Après avoir quittés notre guest-house à Sukhothai, nous partons en tuk tuk à la gare routière d’où nous prendrons un bus direction Chiang Mai.

Pourquoi Chiang Mai ?

Chiang Mai attire les touristes du monde entier pour de nombreuses raisons. C’est une ville qui offre un mélange intéressant entre moderne et traditionnel. Un mélange facile à sentir dans les rues de la cité. C’est le lieu parfait pour se reposer d’un long voyage tout en continuant à découvrir la culture thaïlandaise à travers ses temples, sa gastronomie…. Il y en a pour tous les goûts. Chiang Mai est aussi un point de chute parfait pour découvrir les montagnes environnantes, faire un trek, rencontrer des éléphants ou visiter des villages éthniques proches. Nous, on y allait pour visiter la ville et nous reposer un peu.

chiang-mai

Le bus nous laisse à la gare routière de Chiang Mai. Nous prenons un tuk tuk pour rejoindre l’intérieur des murailles qui entourent la ville ancienne (à environ 3 kms de la gare routière). J’observe les rues, les boutiques, les passants et je me surprends à penser que Chiang Mai est incroyablement européenne. Je vois défiler les galeries d’arts, les petites boutiques de stylistes, les bars lounge… Puis le tuk tuk finit sa course et nous en descendons à la recherche d’une guest-house. The Sculpture attire notre attention. C’est joli et stylé. Le prix est un peu plus élevé  que ce qu’on se permet habituellement mais nous nous laissons séduire par la grande chambre lumineuse et décidons d’y poser bagages. Puis, nous partons faire un tour en ville, pas plus loin que les remparts et premier constat : c’est la saison basse mais on croise une foule de touristes !!!  Il est déjà tard après un petit repas sans grand intérêt, nous rentrons dormir.  A demain Chiang Mai !

The-sculpture-chiang-mai

A peine levés, nous partons découvrir les nombreux temples que compte l’ancienne ville de Chiang Mai.

  • Le temple Wat Phra Singh: un exemple d’architecture Lanna qui abrite le Bouddha le plus vénéré de la ville. L’entrée est payante et il faut se couvrir épaules et jambes pour y pénétrer. J’avoue avoir été déçue par l’intérieur mais la visite des lieux situés autour du temple m’a vraiment plue.
  • Le temple Wat Chedi Luang: On y découvre un chedi vétuste qui a une époque fut la structure la plus haute de Chiang Mai. Spécificité de ce temple : si le bouddhisme t’intéresse, tu peux t’asseoir à une table et discuter avec un moine.
  • Le temple Wat Phan Tao : un temple en teck juste sublime !!! Avant d’être monastère, le viharn était salle du trône.
  • Le temple Wat Inthakhin Saduemuang : de ce temple, il ne reste que le spectaculaire viharn.

La chaleur ne retombe pas, la fatigue se fait sentir et surtout nous sommes affamés, on décide donc de se trouver un petit resto. C’est ainsi que nous arrivons au Mojito Garden où j’ai dégusté le meilleur Pad Thai de tout le voyage. Puis nous repartons sous le soleil de plomb en direction de l’hôtel pour s’y reposer un peu.

Le reste de la journée sera consacrée à la visite de Chinatown. Le quartier chinois de Chiang Mai est très petit, encore plus si on le compare à celui de Bangkok mais c’est un lieu très agréable pour se balader et pour acheter de la nourriture chinoise surtout que je suis une amoureuse transie de la cuisine chinoise.

Retour au centre-ville de Chiang Mai, au John’s Place plus précisément, une espèce de pub avant de diner au Peppermint. Le repas ne restera pas dans ma mémoire mais la sympathie des employés et surtout de la patronne, si.

wat-phra-singhWat-phra-singhwat-phra-singh wat phra singh      wat-phra-singhwat phra singh wat-chedi-luang wat-chedi-luang wat-chedi-luang drapeaux-chiang-mai wat-phantao wat-phantao wat-phantaowat-inthakhin-saduemuang wat-inthakhin-saduemuang wat-inthakhin-saduemuang-chiang-mai wat-inthakhin-saduemuang pad-thaichinatown-chiang-mai chinatown-chiang-mai chinatown-chiang-mai chinatown-chiang-mai

Le jour suivant, je décide de me rendre à l’hôpital Chiang Mai Rai Hospital comme me l’indique mon assurance maladie. La brûlure que je me suis fait à Kanchanaburi ne s’améliore pas vraiment alors je préfère consulter un spécialiste. Les employés administratifs comme les infirmières sont très gentils et parlent bien l’anglais, ce qui est plus qu’appréciable. L’attente ne dure pas longtemps et pour que ça passe plus vite, une femme distribue du thé aux patients. J’ai trouvé l’idée géniale !! En peu de temps, je suis dehors et soignée. Enfin, presque je dois être suivie tous les 3 jours par un médecin :/

Après un rapide repas, on repart à la découverte de Chiang Mai et d’un temple que j’avais repéré, la veille, en chemin à Chinatown et que je veux absolument voir: le Wat Upakhut. Mon temple préféré, tout temple confondu : magnifiques couleurs, multitude de détails… Un vrai plaisir pour les yeux ! Puis, mon copain décide de se faire un fish spa. Tu sais, tu mets tes pieds dans une bassine d’eau et des poissons-docteurs (c’est comme ça qu’ils s’appellent) te mangent les peaux mortes. Apparemment si tu es chatouilleux/se, c’est à éviter 😉 Ensuite, on se fait faire un massage thaï, le premier depuis le début du voyage et j’en ressors un peu déçue. Je l’ai trouvé très très soft. C’est déjà l’heure du dîner, ce soir c’est pizza à La Lanterna di Genova.

Wat-Upakhut

Wat-Upakhut

Wat-Upakhut-chiang-mai Wat-Upakhut Wat-Upakhut Wat-Upakhut

Ainsi j’achève notre court séjour à Chiang Mai. C’est une ville qui a tant à offrir que je pense que ça vaut le coup d’y rester quelques jours supplémentaires. La suite de nos aventures nous amènera à Chiang Rai. Je n’écrirai pas d’article dessus : ce fut le bug du voyage. On se retrouvera pour la prochaine étape : Chumphon et surtout Koh Tao !

QUELQUES ADRESSES

The Sculpture: 97/1 Rajadamnern Road / Mojito Jardin: 10 Wiang Kaew Road / PepperMint: 1/1 Soi 5, Rachadamnoen Road / La Lanterna di Genova: 31, Ratchadamnoen

BUDGET POUR 2

  • Tuk tuk Sukhothai : 60 baths (1,62€)
  • Bus Sukhothai- Chiang Mai : 456 baths (12,16€)
  • Tuk tuk Chiang Mai: 100 baths (2,70€)
  • Hôtel The Sculpture (chamber double, SBD privée, 3 nuits): 1800 baths (48,65€)
  • Bar John’s Palce: 135 baths (3,65€)
  • Dîner: 200 baths (5,40€)
  • Temple: 40 baths (1,08€)
  • Repas Mojito Garden: 140 baths (3,78€)
  • Bar John’s Place: 76 baths (2,05€)
  • Dîner PepperMint: 278 baths (7,51€)
  • Repas: 55 baths (1,49€)
  • Massage Thai: 360 baths (9,73€)
  • Dîner La Lanterna di Genova: 200 baths (5,40€)
  • Autres: 411 baths (11,11€)
  • TOTAL: 4311 baths (116,50€)

Si tu as aimé cet article, n’oublie pas de t’abonner à la newsletter mensuelle ici! (pense à regarder tes spams!)

5 Replies to “Voyage en Thaïlande: Chiang Mai (+budget)”

  1. Marie Anick Brazeau dit : Répondre

    Merci pour cet article intéressant, et les bonnes adresses.
    Par contre j’aimerais bien savoir ce qui est arrivé à Chiang Rai étant donné que j’y vais en décembre.
    Au plaisir…

    1. Merci Marie Anick 🙂 Rien de grave avec Chiang Rai, c’est juste qu’on s’est trompé d’arrêt de bus avec mon copain. Du coup, on était au milieu de nulle part, juste un hôtel très cher à proximité, mini crise de couple 😉 et on a décidé de partir le lendemain. On a juste vu le temple blanc.

  2. […] Le Parc Historique de Sukhothai est tellement vaste que par moment tu as l’impression d’être seul(e). Si c’est vrai pour la zone centrale, ça l’est encore plus pour la zone nord. Un désert! De temple en temple, de ruines en ruines, nous arrivons face au Bouddha le plus majestueux que j’ai pu voir dans ma vie, je suis restée bouché bée en l’admirant, j’aurais pu le regarder pendant des heures sans jamais me lasser… Après quelques minutes dans le silence le plus absolu à respirer l’odeur de l’encens et à le scruter sous toutes les coutures, nous repartons prendre le sorng-taa-ou qui nous ramènera à l’hôtel, où on se reposera jusqu’à l’heure du dîner.  C’est totalement excitée à l’idée de dîner à nouveau dans le fameux marché nocturne que je pars avec mon copain pour le centre-ville. Je rêve déjà de ce smoothie au lait de coco et sirop de fraise, de ses gâteaux si parfumés, de ses morceaux de viande caramélisée… Mais en nous approchant, je ne distingue pas le fameux marché mais des dizaines de scooters garés et orientés vers un écran géant où on projette un match de foot. Tout le monde semble concentré, on se croirait à une finale de Coupe du Monde, c’est sûrement un match important. Si important qu’il n’y a pas de marché :'( Frustrée, je propose d’aller manger dans un des locaux en face mais pas une seule chaise de libre. On décide donc d’aller boire un verre au bar Chopper où les serveurs sont incroyablement polis et souriants et où le Thai Coffee est délicieux. Après une bonne heure passée sur la terrasse en compagnie de nombreux couples qu’on avait croisé dans le vieux Sukhothai, nous partons nous restaurer dans un des petits « restaurants » où courent les cafards ce qui nous permet d’assister à une curieuse danse qu’une Espagnole, bien malgré elle, nous offre en tentant de les esquiver. Le serveur est extrêment gentil, ce qui compense des plats plutôt moyens. C’est ainsi que s’achève notre visite de Sukhothai. Prochaine étape: Chiang Mai!! […]

  3. […] pluies. Nous avons débuté par Bangkok, puis monté progressivement vers le nord jusqu’à Chiang Mai, avant de redescendre profiter des plages du sud. Nous avons surtout visiter les villes, et […]

  4. […] Par exemple, cet été j’étais en Thaïlande alors c’est vrai qu’à Bangkok, Chiang Mai ou Koh Tao, tout le monde parle anglais mais franchement j’ai eu beaucoup de mal à les […]

Laisser un commentaire