Istanbul Jour 5: Galata

Galata

Aujourd’hui, se termine mon séjour à Istanbul avec la visite du fameux quartier de Galata, entre autres. Tu peux retrouver le récit du reste de mon voyage ici. Prêt(e) ?

Le Pont Galata

Après le petit déjeuner, nous partons en direction du Pont Galata. Malgré le froid et le temps plus que couvert, les pêcheurs sont là et attendent patiemment qu’un poisson morde à leurs hameçons.

Nous entrons dans le quartier de Galata : de petites rues étroites débouchent sur la très connue Tour Galata.

DSCN7402B

La Tour Galata

Cette tour est l’un des monuments les plus emblématiques de la ville d’Istanbul. Il s’agit d’une tour médiévale, qui s’élève à plus de 35 mètres au-dessus du niveau de la mer. Durant la seconde moitié du XIIIè siècle, les Génois furent autorisés à installer leur colonie à Galata. La tour fait partie de l’ensemble des murs qu’ils ont construits pour se protéger. Bien des années plus tard, le sultan Mehmed II fit transformer les derniers étages de la tour en poste d’observation. La tour servit plus tard de prison puis de tour d’observation astrologique. Aujourd’hui, on y trouve un café et restaurant pour profiter de la vue sur le Bosphore.

DSCN7411B

DSCN7413B

DSCN7419B

DSCN7415B

DSCN7449b

La rue Istiklal

Après quelques pas autour de la tour et quelques photos nous partons rejoindre la rue, espèce de Chanps Elysées local, qui nous mène à la place Taksim, qui ne présente pas d’intérêt majeur, d’après moi.

DSCN7422B

DSCN7425B

DSCN7436B

DSCN7427B

DSCN7428B

DSCN7429B

DSCN7433B

Ce que j’ai aimé dans le quartier de Galata, c’est surtout me promener dans les petites rues à la découverte de petites boutiques, maisons abandonnées et graffitis. J’espère vraiment pouvoir retourner dans ce quartier et y passé quelques jours pour l’explorer.

DSCN7434B

DSCN7435B

DSCN7438B

DSCN7439B

DSCN7440b

DSCN7445b

Ca m’a l’air d’être une zone extrêmement riche en galeries d’art, petits cafés à la mode. En parlant de café avant de quitter le quartier nous passons par le Cherry Bean Coffee pour boire deux cafés et nous reposer un peu. Le café est très joli, les boissons très bonnes et la serveuse extrêmement sympathique.

Nous repartons en direction de notre hôtel. Mais avant, il faut déjeuner. Nous nous arrêtons au Tonti Durum. Le patron ne parle pas un mot d’anglais mais est tellement gentil et souriant. Et c’est si drôle de devoir communiquer sans pouvoir utiliser la parole. En attendant de nous servir notre sandwich, il nous offre des petites entrées. Toute la nourriture était vraiment délicieuse.

PicMonkey Collage

DSCN7458b

L’Eglise Saint-Sauveur-in-Chora et un joli quartier

Pus après une courte pause à l’hôtel, nous décidons de partir visiter l’Eglise Saint-Sauveur-in-Chora que mon copain veut absolument voir mais notre carte touristique ne va pas aussi loin et nous n’avons que des captures de Google Maps pour nous guider. Après un passage par l’aqueduc de Valens, nous arrivons dans le quartier de la fameuse église mais impossible de la trouver, nous nous perdons. Tous les turcs à qui nous demandons notre chemin ne connaissent pas le lieu ou essaient de nous donner des indications mais dans leur langue natale donc on se perd à nouveau. Nous n’arriverons jamais à visiter l’église mais j’ai quand même pu découvrir un quartier magique pour moi, je ne suis pas sûre si c’était le quartier de Fenar ou celui de Ayvansaray ou peut-être une zone située entre les 2. Un quartier délabré et mystérieux, que je retrouve de temps en temps sur le magnifique compte Instagram de Mustafaseven. Un quartier qui pour moi symbolise vraiment la ville d’Istanbul. Dans cette zone, se trouve aussi de somptueux monuments vraiment magnifiques. Ne pas avoir trouvé l’église Saint-Sauveur, nous donne une excellente raison pour repartir visiter la ville et explorer tous ces quartiers absolument pas touristiques mais totalement authentiques.

DSCN7459b

DSCN7462b

DSCN7464b

DSCN7465b

DSCN7467b

DSCN7468b

Nous repartons à l’hôtel. Le jour suivant, nous en profiterons pour nous balader une dernière fois avant de prendre l’avion. Enfin, d’essayer de le prendre. En effet, le jour de notre vol, la neige avait paralysé presque tout l’aéroport et des problèmes avec l’agence de voyage en ligne nous avaient cloués au sol. Quelques négociations plus tard avec Turkish Airlines, nous avions pu être placés sur un vol qui ne décollerait que finalement 2 jours plus tard à cause des conditions météorologiques. Grosse chute de neige et avion ne font vraiment pas bon ménage…

Budget pour 2, jour 5:

  • Cafés: 21TL- 15,68€
  • Déjeuner : 26TL- 8,47€
  • Dîner: 40TL- 20,70€
  • Autres : 44,5TL
  • TOTAL 95,5TL

Et si tu as aimé cet article, n’oublie pas de t’abonner à la newsletter mensuelle ici! (pense à regarder tes spams!)

3 Commentaires

  1. C’est « marrant » nous non plus on a pas réussi à trouvé l’église… On s’est aussi perdu!

    1. bonsvoyagesetc dit : Répondre

      Lol! Je me sens moins seule maintenant 😉 C’est un quartier tellement peu touristique que je pense que c’est vraiment pas facile de trouver cette église!

      1. Ah ah nous aussi on se sent moins seuls! Oui et puis on avait tellement galéré a s’y rendre, puis pour partir de là bas, que j’ai aucun regrets! mdr!

Laisser un commentaire