Île de Sal, Cap Vert : entre plage et marais salants

Île de Sal, Cap Vert

Sal est l’île la plus connue du Cap Vert. Une fois sur place, on comprend pourquoi. Des infrastructures hôtelières, des pizzerias, des pubs irlandais, des locations de quads, des magasins de souvenirs… Tout est fait pour y attirer le touriste, en général, Européen. Du coup, le trajet de l’aéroport au centre-ville de Santa Maria, capitale de l’île, est décevant, surtout après l’authenticité de l’Île de Santiago. Mais dans ces cas-là, il faut essayer de sortir des limites du tourisme de plage et explorer ce qu’il y a autour. Au final, Sal s’est révélée une île agréable et une visite à ses marais salants assure un voyage dans une autre réalité. Je t’emmène donc faire un tour sur l’île de Sal, Cap Vert.

Île-de-Sal-Cap-Vert

  • Santa Maria, côté plage

La plage s’étend sur environ 8 km. Bars, restaurants, jet ski, complexes hôteliers, terrains de jeu, la zone est très vivante. Près du ponton en bois, on peut observer les pêcheurs et leurs barques. Si tu veux te détendre sur la plage et te baigner, sache que certaines zones sont très fréquentées. Néanmoins, en marchant un peu, tu trouveras sûrement un endroit tranquille. Pour info, j’y suis allée en décembre, un mois très touristique. Cependant, en fin de journée la plage se vide énormément car les températures descendent et ça se ressent. Quand à la mer, je l’ai trouvée assez calme mais l’eau était franchement trop froide pour moi.

plage-sal-cap-vert

plage-sal-cap-vert

plage-sal-cap-vert

plage-sal-cap-vert

plage-santa-maria-cap-vert

plage-santa-maria-cap-vert

  • Santa Maria, côté ville

A première vue, la ville ressemble à n’importe quelle station balnéaire : restaurants, pubs, magasins de souvenirs, hôtels en bord de plage… Rien de bien attrayant pour quelqu’un comme moi, qui en général fuit les lieux très touristiques. Par chance, notre logement était bien éloigné du centre. L’occasion parfaite pour traîner dans les rues où les locaux font leur vie, admirer l’architecture colorée des ruelles, manger dans des petits restaurants pas chers mais délicieux, observer les enfants jouer sur des places vides… Cependant, je dois bien avouer que la zone touristique a son charme et ses avantages. Qui n’aime pas boire un mojito au bord de la mer ? Ou écouter un concert dans un pub une bière à la main ?

santa-maria-cap-vert

cap-vert-santa-maria

cap-vert-sal-santa-maria

santa-maria-cap-vert

voyage-cap-vert

  • Espargos

Espargos est une vraie ville capoverdienne où apprécier la vie locale libre d’un tourisme trop présent. Néanmoins, elle ne représente pas vraiment d’intérêt au niveau touristique. Etant donné que l’aluguer laisse le visiteur ici avant qu’il prenne un taxi pour Piedra da Lume, pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour voir la ville.

  • Pedra de Lume

La visite obligatoire lors d’un séjour à Sal ! Pedra de Lume est le nom donné à un cratère du volcan aujourd’hui éteint. On y pénètre (après avoir payé son entrée) par un tunnel artificiel creusé en 1804. Devant nos yeux, une immense étendue. On y distingue les marais salants et quelques géants de métal qui servaient à transporter le sal jusqu’au village et à son port. Ce qui est chouette, c’est qu’il est possible de se baigner dans ces marais. On y flotte comme dans la Mer Morte, une expérience plutôt amusante.

Alors que les touristes remontent dans les cars et les camionettes, nous avons decidé de descendre à pieds pour visiter le village. Dans cet espèce de ville fantôme, où on découvre les bâtiments rouillés, vides et délabrés qui servaient à l’exploitation du sel, ainsi que des bateaux gisant sur le sol, qui devaient être utilisés pour son transport. Une visite vraiment impressionante à laquelle je consacrerai un post entier.

pedra-de-lume

ile-de-sal-cap-vert

pedra-de-lume

île-de-sal

voyage-cap-vert

cap-vert-voyage

  • Palmeira

Après notre visite de Piedra de Lume, c’est ici que nous avons décidé de venir déjeuner. Ce petit village nous a charmé avec ses petites rues toutes colorées et tranquilles. Se promener le long du port très animé permet d’oberver les pêcheurs s’activent devant nos yeux. C’est un beau village dans lequel se promener en toute quiétude, cette quiétude si caractéristique de cet incroyable pays.

île-de-sal-cap-vert

île-de-sal

voyage-cap-vert

île-de-sal-cap-vert

île-de-sal

Quelques infos pratiques

Comment aller à Santa Maria ?

La plupart des vols internationaux attérissent ici. Depuis les autres îles, il est également possible de prendre un vol intérieur de la compagnie locale TACV. Une fois attéri(e), tu peux prendre un taxi à la sortie de l’aéroport ou un aluguer sur la route principale, pour rejoindre le centre.

Comment rejoindre Espargos, Piedra de Lume y Palmeiras ?

Voici notre parcours nous avons pris un aluguer à Santa Maria, qui nous a laissé à Espargos. De là, nous sommes montés dans un taxi pour Piedra de Lume. Nous avons pris le contacte du chauffeur pour qu’il vienne nous récupérer une fois la visite terminée. Il nous a ensuite conduit à Palmeiras. Du village, nous avons pris un aluguer jusqu’à Espargos et un autre jusqu’à Santa Maria.

Excursions ou pas ?

Alors, je suis une anti excursion même si des fois, je me trompe, comme ça a été le cas à Ao Nang, en Thaïlande. Lors de la visite de Piedra de Lume, j’ai vu que les gens venant en excursion visitaient seulement les marais salants. Ils en repartaient directement, sans voir le village. Et je pense qu’il mérite vraiment une petite visiter. Se retrouver seul dans ce lieu si désertique est une vraie expérience. Et au Cap Vert, c’est vraiment facile de s’organiser seul(e).

Bien que mon premier sentiment à l’égard de l’île de Sal ait été négatif. Je dois admettre que j’ai beaucoup aimé y passer quelques jours.Il suffit juste de bien doser entre les moments touristiques et d’autres un peu plus locaux.

2 Replies to “Île de Sal, Cap Vert : entre plage et marais salants”

  1. Merci pour cet article très intéressant qui confirme un peu mes craintes au sujet de Sal. C’est bien, aussi, de parler de ce qu’on a moins aimé, c’est utile !

    1. Contente que tu aies appreciée l’article 😀 Sal vaut vraiment le coup pour Pedra de Lume mais il faut vraiment profiter d’un séjour là-bas pour visiter au moins, une autre île et découvrir une autre réalité.

Laisser un commentaire