Visiter Barcelone entre El Raval et Barceloneta

visitar Barcelona

J’ai découvert Barcelone il y a presque 10 ans. Ce fut mon tout premier contact avec l’Espagne. L’occasion de ressentir l’existence de la Catalogne et du catalan, de découvrir les joies des tapas, de m’égarer dans des rues si exotiques pour mon moi de l’époque, de voir la mer et les plages bondées et de tomber amoureuse de Gaudi. Visiter Barcelone ce doux mois de septembre reste pour moi un excellent souvenir, celui de la découverte d’une très jolie ville et d’un style de vie bien different du mien. Cependant, j’avoue que les Catalans m’avaient paru assez antipathiques. De plus, parcourir les rues jongées d’étrangers vomissant après avoir trop bu, avait un peu entaché l’image presque parfaite de la ville.

Une visite express

Des années plus tard, je suis partie vivre en Espagne, entre Madrid et Bilbao. Sept années durant lesquelles je ne suis jamais repartie visiter Barcelone. Puis une amie à quitté la capitale espagnole pour la capitale catalane. L’occasion parfaite.

Un court séjour pour me rappeler à quel point la ville est jolie, sa vie nocturne vivante et qu’avoir la plage près de chez soi est un vrai luxe. Un petit weekend aussi, pour que j’apprécie encore plus le fait de vivre à Madrid. Barcelone est jolie, oui. Mais c’est sans doute la ville où je me suis sentie le moins en sécurité ces dernières années, où le harcèlement de rue s’est fait le plus ressentir et le tourisme de masse m’a paru assez oppressant. C’est l’impression que j’en ai eu durant ces 2 jours.

Une durée sûrement trop courte pour en tirer de réelles conclusions. Dans tous les cas, concentrons-nous sur le positif et la beauté d’une partie de son centre-ville, entre El Raval et Barceloneta.

El Raval

Ce quartier du centre n’est ni le plus propre, ni le plus sûr, mais sa personnalité singulière le rend attachant. Dans ses rues vivantes et bruyantes se mêlent touristes et locaux dont la plupart sont issus de plusieurs nationalités. Son identité multiculturelle et son offre en restaurants et bars en font un lieu très attrayant. Les musées qui s’y trouvent et les monuments historiques ne font que renforcer son intérêt.

Tout proche de la célèbre rue Las Ramblas, on y trouve le très connu Mercado de La Boqueria. Pour moi, le marché de référence. Une explosion de couleurs mais aussi de saveurs, de bruits, de cris et d’odeurs. L’endroit idéal pour goûter la gastronomie locale et boire un des délicieux jus de fruits qui s’y vendent.

Le Palau Guell est aussi un incontournable. Il s’agit de la première commande que reçut Gaudi. La visite de la maison de ce fameux Guell est intéressante pour les admirateurs de Gaudi, dont je fais partie, et peut être un point de départ pour les autres, pour commencer à appréhender le travail de cet artiste.

Un autre lieu à visiter est l’ancien hôpital de la Santa Creu. Une promenade dans ses patios est une manière agréable de fuir le soleil et de profiter de l’ombre des arbres.

Marché-Boqueria

Palau-Guell

Palau-Guell

toits-Palau-Guell

antiguo-hospital-santa-creu

antiguo-hospital-santa-creu

visiter-barcelone

visiter-Barcelone

Le Gótic

S’il existe un quartier touristique à Barcelone, c’est bien celui-ci. Ses rues sont un véritable labyrinthe où se faufiler pour dénicher de beaux bâtiments et d’agréables places. C’est aussi un bon endroit pour profiter de la gastronomie locale et faire la fête. Cependant, une telle popularité a aussi son revers de la médaille : les hordes de touristes qui y déambulent (j’y étais en août, ça n’aide pas) et les prix assez élevés.

La Plaça Real est en général la porte d’entrée principale du Gótic pour les touristes. Cette place est superbe et se mettre à l’ombre de ses palmiers pour l’admirer est une meilleure option que de s’asseoir à l’une de ses chères terrasses. Les lampadaires sont l’oeuvre de Gaudi.

La Cathédrale de Santa Cruz et Santa Eulalia, la cathédrale gothique de la ville est aussi impressionnante que jolie.

Non loin, se trouve la Plaça del Rey où le touriste peut admirer le palais Real Mayor, l’ancienne résidence des comtes, qui est aujourd’hui le musée d’Histoire de Barcelone.

Une des autres places d’intérêt de la ville, c’est la place de Sant Jaume. La mairie et le palais de la Generalitat s’y situent. Deux imposants édifices gothiques.

La Plaza Ramon Berenguer III est un passage obligé pour qui veut découvrir la muraille romaine de la ville.

place-real-barcelone

place-real-barcelone

cathedrale-barcelone

Plaça-sant-Jaume

Plaça-sant-Jaume

place-del-rey-barcelone

muraille-romaine-barcelone

quartier-gothique-barcelone

quartier-gothique-barcelone

visiter-barcelone

Barceloneta

On quitte le centre-ville pour se rapprocher de la mer, direction Barceloneta. Cet ancien quartier marinier, avec ses charmants bâtiments, est selon moi, l’endroit parfait pour se loger. Quoi de mieux que profiter de la plage puis de passer chez soi prendre une douche avant de se descendre sur une terrasse entourée de locaux, savourant de délicieuses tapas, quand le soleil commence à se coucher et à renforcer la jolie couleur orangée des bâtiments.

barceloneta

barceloneta

Barceloneta

Ce deuxième séjour à Barcelona a été mi-figue mi-raisin pour moi, notamment à cause de cette sensation d’insécurité et de harcèlement de rue. Cependant, contrairement à ma première fois, tous les catalans que j’ai rencontré dans les bars et restaurants ont été très sympatiques avec moi. La ville est toujours aussi jolie et j’espère bien y retourner cette année pour la visiter de fond en comble et profiter bien plus de sa vie nocturne. J’en profite pour te laisser mes dépenses pour ce weekend (j’étais logée chez une amie donc aucune dépense en hébergement) si ça peut te donner une idée pour une future voyage.

Budget 2 jours à Barcelone:

  • Bus Alsa Madrid-Barcelone aller-retour : 57,79€
  • Métro : 9,95€
  • Repas (déjeuner + dîner): 26,50€
  • Boîte de nuit Razzmatazz : 17€
  • Visite Palau Guell : 12€
  • Autres : 17,48€
  • TOTAL : 140,72 €

Laisser un commentaire