Visiter Puebla, Mexique : ville haute en couleurs

visitar-puebla-mexico

Il est très tôt quand je quitte mon hôtel pour la gare routière de Cuernavaca. J’espère que le voyage sera plus agréable que celui d’hier jusqu’à Taxco. Je suis plus que fatiguée et m’endors très rapidement. Je me réveille seulement quelques minutes avant d’atteindre la gare de Puebla, Mexique, toujours malade. A l’arrivée, je m’assois dans l’énorme salle d’attente. Je n’ai ni le courage, ni la volonté de me rendre au centre-ville. Je passe 2 heures à observer les voyageurs qui arrivent ou partent de Puebla avant de me décider à prendre un bus.

Puebla, dont le nom officiel est Heroica Puebla de Zaragoza, est aussi connue comme « Puebla de los Angeles« (Puebla de Anges) puisque la légende raconte qu’elle fut tracée par des anges. On y retrouve d’importants bâtiments d’architecture civile et coloniale. La ville est aussi connue pour ses jolies façades colorées.

Arrivée à Puebla

Je sors du bâtiment. Le soleil m’aveugle. Beaucoup de gens. Beaucoup de bus. Je ne me sens pas assez bien pour essayer de comprendre lequel je suis censée prendre. Je rentre à nouveau dans la gare et cherche le guichet des taxis seguros. Le billet en poche, il faut faire la queue pour pouvoir monter dans une voiture. La queue n’avance pas vite, ce qui me laisse le temps de faire la connaissance d’une femme qui va donner une conférence à l’université de la ville. Mon taxi arrive. Cet homme très aimable me raconte qu’il collectionne les pièces de monnaie. Je fouille dans mes euros pour lui offrir une pièce de 2 euros.

L’incroyable Leonora Hostal

J’arrive avec 2 heures d’avance. L’équipe de réception, aussi polie que sympathique, me dit que je peux déjà entrer dans ma chambre. L’un deux m’y emmène et me montre le bâtiment. Il s’agit du plus bel hôtel dans lequel je ne me suis jamais hébergée. C’est une ancienne maison qui a appartenu à d’illustres personnages de Puebla. Ell est de style baroque et comporte des détails Art Nouveau. En quelques mots, c’est un endroit magnifique et plein d’histoire(s).

Leonora-Hostal-Puebla

Leonora-Hostal-Puebla

Leonora-Hostal-Puebla

Premier pas au centre-ville

Après une bonne douche, je commence ma visite de la ville. Première étape : la cathédrale. Sa construction débuta en 1575 et il falllu 300 ans pour la finir. Elle compte 14 chapelles de différents styles. De plus, il y a de nombreuses statuts de saints et d’anges. Ses clochers mesurent un peu moins de 70 mètres de haut, une hauteur inégalée dans tout le pays.

cathédrale-Puebla

cathédrale-Puebla

cathédrale-Puebla

cathédrale-Puebla

En sortant, je traverse la rue et m’assois au Zócalo. La place principale de Puebla est pleine d’arbres et de sculptures. Le dia de los muertos approchant, on y retrouve logiquement des décorations qui célèbrent cette fête. Beaucoup de petites filles et d’adolescentes font une session photos.

De nombreux bâtiments se trouvent autour du Zócalo, comme le Palais Municipal et la Maison des Poupées. Je vois la banque Santander et me dis qu’il est temps que je retire un peu d’argent pour le reste de mon voyage. Je suis choquée de voir ce qu’ils me prennent comme commissions.

Zócalo-Puebla

Zócalo-Puebla

Zócalo-Puebla

Délicieux mole poblano

Je continue mon exploration de la ville: je me promène dans ses rues si colorées et remarque qu’il y a énormément d’églises. Je vais jusqu’au barrio de los sapos, le quartier des crapauds en français. Il s’agit d’une zone d’élégants bâtiments coloniaux qui cachent de nombreuses boutiques d’antiquités. En passant, je vois un panneau qui attire mon attention : la comida de Mama Lupita. Je déduis qu’il doit sûrement s’agir de nourriture maison et décide d’entrer dans ce lumineux patio. Deux femmes m’accueillent avec un large sourire. Je vais goûter la spécialité de la ville : le Mole Poblano, de la dinde et une sauce marron dont les ingrédients sont difficiles à identifier. Toute la nourriture est excellente et l’attention mérite un 20/20. Sûrement un des meilleurs endroits où j’ai mangé pendant mon voyage.

Puebla

Puebla

Puebla

Puebla

Puebla

la-cocina-de-mama-lupita

Je rentre à l’hôtel pour me reposer un court moment. Je suis toujours seule dans ce dortoir de 4 personnes. L’odeur de la cire et des meubles anciens me fait voyager dans le temps. Une petite sieste et je repars visiter la magnifique Puebla.

Eglises et marchés

Je passe par le Templo del Espíritu Santo, aussi connu comme le Templo de La Compañia, pour avoir été fondé par les Jésuites de la Compagnie de Jesus. Assise sur un banc, j’en admire l’incroyable façade blanche. Je continue mon chemin jusqu’au Mercado de artesanías. Un marché joyeux et coloré, parfait pour acheter des souvenirs : bijoux, bois tallé, couvertures, peintures…

Templo-Espíritu-Santo-Puebla

rues-Puebla

Mercado-de-Artesanías-Puebla

Mercado-de-Artesanías-Puebla

Mercado-de-Artesanías-Puebla

Mercado-de-Artesanías-Puebla

Je m’éloigne du centre pour aller à la iglesia de San Francisco. Il fait chaud. Beaucoup de voitures circulent dans cette partie de la ville. J’arrive à destination. La tour de 4 niveaux se voit de loin. Pendant que je m’approche, je vois des dizaines d’enfants qui jouent. Il y a une école toute proche. Ils me regardent avec curiosité quand je prends des photos de la porte principale de style churrigueresco, et décorée de jolis azulejos.

street-art-Puebla

street-art-Puebla

iglesia-San-Francisco-Puebla

iglesia-San-Francisco-Puebla

Ma promenade continue dans le barrio de los artistas. Le quartier des artistes permet au touriste de voir ces hommes et ces femmes en pleine action dans leurs ateliers. La Plazuela del Torno, au centre du quartier, fue remodelée en 1941 et conserve un style virreinal.

Je continue mon chemin jusqu’au mercado de la Victoria, construit en 1914. Il y a quelques années, ce marché fue remodelé et a été converti en un centre commercial, qui conjugue les lignes de l’architecture de Puebla avec des structures plus modernes.

Barrio-artistas-puebla

Plazuela-Torno-Puebla

barrio-artistas-Puebla

Puebla

mercado-victoria-Puebla

mercado-victoria-Puebla

Puebla, la nuit

Je rentre à l’hôtel pour me changer. Quand j’en ressors, il fait nuit. Je vais au Zocalo pour y diner. En passant sous les arcs couverts, je découvre la terrasse de La Oriental, qui propose de tacos arabes al estilo Puebla, une espèce de kebab. En sirotant mon eau de Jamaica, j’observe les enfants déguisés passer de table en table pour obtenir quelques pesos. C’est la veille d’Halloween.

Il fait assez frais. Je pars faire un tour pour découvrir la ville de nuit. J’ai toujours aimé les visites nocturnes, quand les rues et les monuments offrent un autre visage. L’illumination est faible, ce qui donne un autre charme à Puebla. Le vent souffle et bien que j’aurais adoré continuer ma visite, je rentre à l’hotel. Je dois faire attention à ma santé. Je suis toujours seule dans ma somptueuse chambre et je m’endors en me disant que Puebla mérite bien plus qu’un seul jour de visite. C’est certainement une des plus belles villes du Mexique.

gastronomia-Puebla

Puebla

Puebla

Puebla

Puebla

Puebla

Dépenses:

  • Taxi Cuernavaca : 40$ (1,90€)
  • Bus Cuernavaca-Puebla : 290$ (13,81€)
  • Bus Puebla-Oaxaca : 462$ (22€)
  • Taxi Puebla : 74$ (3,52€)
  • Hôtel Leonora Hostal (1 nuit) : 330$ (15,71€)
  • Repas : 110$ (5,24€)
  • Autres : 213$ (10,14€)
  • TOTAL : 1519$ (72,32€)

3 Replies to “Visiter Puebla, Mexique : ville haute en couleurs”

  1. Je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup ton style narratif ! Je ne manquerai pas de me perdre sur d’autres articles que tu as rédigé ! J’espère que tu te sens mieux depuis la rédaction de celui-ci !

    1. bonsvoyagesetc dit : Répondre

      Merci Sabine ! Je suis contente que tu aies aimé l’article 🙂

  2. […] sors de la gare routière de Oaxaca, après un long voyage depuis Puebla. Pas un seul nuage à l’horizon et le soleil en profite pour briller de mille feux. Je […]

Laisser un commentaire