Top

Pas besoin d’épiloguer 1000 ans sur les enjeux du réchauffement climatique et du besoin de plus en plus pressant de prendre soin de la planète ! Recyclage, achats de seconde main, alimentation vegan… Dans notre vie de tous les jours, nous avons implementés de nombreux eco gestes pour protéger la Terre. Mais bizarrement, en vacances, beaucoup oublie de se préoccuper. Hors, le tourisme est une des industries les plus polluantes et maltraitantes de la planète ! Voici 10 eco gestes en voyage à mettre en place dès maintenant !

1. Acheter une bouteille ré-utilisable

Pas besoin que je le répète, tu le sais déjà. Il y a trop de plastique ! Inutile de chercher à l’éliminer de nos vies, c’est un matériau utile qui se cache partout. Dans nos lentilles de contact, dans nos baignoires, dans nos fenêtres… il y a du plastique !

 

Par contre, ce que l’on peut faire, c’est réduire son utilisation et donc sa production. C’est ici un réel enjeu car ce n’est pas seulement le plastique en lui-même qui est polluant, mais bien toute la chaîne de production. 

 

Une bouteille ré-utilisable te permettra de la remplir avec l’eau du robinet au lieu d’acheter des bouteilles en plastique dans les destinations où l’eau est potable.

 

C’est aussi une bonne alternative dans les pays où on te sert certaines boissons dans des bouteilles ou verres en plastique. Je pense, par exemple, à l’eau de coco à Rio ou Sao Paulo, qui n’est parfois pas servie directement dans la noix de coco.

 

Une autre bonne idée, c’est d’emporter avec toi, une tasse ré-utilisable. Parfaite pour aller boire ton café dans ta cafeteria préférée !

2. Choisir des hébergements engagés

De plus en plus d’hébergements s’engagent pour un tourisme durable. Même s’ils ne mettent en place que quelques actions, c’est mieux que rien !

Avant de réserver directement sur Booking ou Hostelworld, consulte leur site internet, leur compte GoogleMyBusiness ou leur profil Instagram pour voir s’ils sont engagés dans la protection de l’environnement.

Si tu es du genre à loger dans des AirBnbs ou des Homestays, tu peux aussi checker les descriptions de ces logements. Parfois, certains hosts mettent en place un compost ou demandent à ce qu’on utilise intelligemment l’électricité.

Ça peut paraître de tous petits eco gestes mais c’est déjà ça ! Alors la prochaine fois que tu réserves un logement, pense à faire un peu de recherche 😉

3. Emporter un Tote-bag

Ça nous est arrivé à tous ! Tu es tranquillement dans la rue et d’un coup, tu te souviens que tu n’as plus rien dans le frigo. Tu dois absolument passer par le supermarché et tu n’as pas de sac… Du coup, tu finis à la caisse à acheter un sac en plastique.

 

Pour éviter ça, prends toujours avec toi un tote-bag. Ces sacs en tissu se plient facilement et prennent peu de place dans la poche d’un jean, un sac à main ou un sac à dos.

 

Et c’est toujours utile pour ramener des déchets, pour ranger ta veste quand il fait trop chaud, pour faire les courses, y ranger ton maillot de bain mouillé… Bref, ça vaut la peine de l’avoir sur toi !

4. Utiliser une cup menstruelle ou culotte de règle

Pour les personnes menstruées, la quantité de tampons et de serviettes hygiéniques que nous utilisons au cours de notre vie est incommensurable ! Et forcément, ça crée énormément de déchets, sans parler du fait qu’on ne sait pas ce qu’il y a à l’intérieur bien souvent.

La solution, c’est la cup menstruelle ou la culotte de règle qui durent des années et que tu peux ré-utiliser durant tout ton cycle.

J’utilise les culottes menstruelles d’une marque espagnole : Mis bragas menstruales, et j’en suis très contente. Je trouve ça extrêmement pratique et commode. L’idéal, c’est d’avoir entre 3 et 6 culottes ou tangas avec toi qui s’adaptent aux différentes moments de ton flux pour ne pas avoir à les laver trop souvent. On sait qu’en voyage faire des lessives n’est pas toujours facile !

Aujourd’hui, il existe des tas de marques qui proposent des culottes de règle vraiment jolies et dans plein de styles et couleurs différents. Tu trouveras forcément un modèle qui te plaira !

eco gestes voyage

5. Privilégier le train ou le bus

On le sait l’avion pollue. Oui mais voilà, c’est bien souvent le seul moyen de transport pour certains trajets. Faire un trait sur les vols long courriers, c’est impensable quand on voyage !

 

Alors pour compenser, on passe sur des transports moins polluants et on switche en mode slow travel dès que possible. Le train et le bus sont les options les plus logiques pour voyager à l’intérieur d’un pays et même pour traverser une frontière entre deux états.

 

Mais tu peux aussi opter pour le co-voiturage ou le stop, suivant le pays où tu te trouves et ton budget.

 

Prendre le train ou le bus est souvent synonyme d’ennui et d’inconfort mais dans plein de pays, ces moyens de transport sont très confortables. En plus, ça te permet de profiter du paysage, de mieux comprendre les distances et de te faire de nouvelles connaissances. 


Les voyageurs en train ou en bus parlent souvent bien plus que ceux qui prennent l’avion donc tu passeras sûrement un excellent moment en compagnie des locaux !

6. Voyager en avion mais léger

Comme on vient de le dire, l’avion pollue mais reste l’unique solution pour partir découvrir la Bolivie ou le Vietnam.

 

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de minimaliser son empreinte écologique. Pour cela, pense à voyager léger en emportant le minimum avec toi. 

 

En effet, plus un avion est chargé et plus il consomme du carburant ce qui entraine une augmentation de la pollution. À titre d’exemple, un kilogramme en moins à bord permet d’économiser 69 tonnes d’émissions de CO2 par an, selon AirFrance.

7. Consommer local

Un des plaisirs du voyage, c’est de goûter aux spécialités du terroir et de s’initier à de nouvelles saveurs.

 

Pour cela, l’idéal c’est d’oublier les grandes chaînes de restauration et de privilégier les bouis-bouis locaux. Ici, ce sont les produits de la région qui sont cuisinés et présentés aux clients.

 

De plus, tu favorises le commerce local et injecte de l’argent dans la communauté. C’est un cercle virtueux puisque tu améliores l’économie de la région et par conséquent, les conditions de vie de ses habitants.

8. Éviter les lieux trop fréquentés

C’était déjà le cas avant. La plupart des touristes se rendaient tous aux mêmes endroits pour découvrir les mêmes monuments ou plages.

 

Avec Instagram, ce phénomène s’est amplifié et on ne compte plus les queues de wannabe-influencers pour poser sur un site Instagrammable.

 

Une telle concentration de personnes au même endroit est un risque pour la planète, à plus ou moins long terme. En effet, la présence massive des voyageurs, aussi appelé sur-tourisme, a des effets pervers comme la fragilisation des écosystèmes, une dégradation du patrimoine culturel, une plus grande pollution des eaux…

 

Le monde est grand alors visite des endroits plus reculés, fréquente des bars moins à la mode, explore des quartiers moins trendy, perds-toi dans la campagne…

9. Lutter contre le gaspillage

Chaque année, des tonnes d’aliments finissent dans nos poubelles. En voyage, il n’est pas toujours facile de faire attention à sa consommation. Pourtant, il y a quelques gestes faciles à mettre en place.

Si tu peux cuisiner dans ton logement, pense à prévoir tes repas en avance pour éviter d’acheter trop d’aliments. Si jamais c’est le cas, laisse les restes de paquets de pâtes ou les boîtes de thon non utilisées aux autres habitants de l’AirBnb ou autres voyageurs de l’hostal.

Au restaurant, évite de choisir trop de plats par pure gourmandise, surtout lorsqu’il s’agit d’un buffet à volonté. Commande seulement ce que tu es sûr de pouvoir manger et si jamais tu ne finis pas tout, demande qu’on te mette les restes dans un emballage à emporter (même si ce n’est pas la solution idéale, vu que tu vas utiliser un emballage dont tu aurais pu te passer…).

Utilise des applications comme Too Good To Go pour acheter à bas prix des plats ou des produits qui vont finir à la poubelle des restaurants ou des boutiques. Cette application existe dans de nombreux pays et dans les autres, tu trouveras sûrement une app similaire.

10. Laisser les animaux tranquilles

La maltraitance animale est encore d’actualité malheureusement. Il est donc primordiale d’éviter toutes les activités qui impliquent des animaux en captivité. 

 

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de plus en plus d’initiatives pour te permettre d’approcher de près des animaux tout en les respectant.

 

Lorsque tu te trouves dans un endroit où vivent des animaux en liberté comme des oiseaux sur les places, des singes dans les parques ou des tortues sur la plage, pas besoin d’aller les toucher, de les nourrir, de les effrayer ou encore de les stresser en t’approchant au plus près pour une story Instagram !

Voici 10 eco gestes extrêmement faciles à mettre en place lors de tes voyages. Ça ne te coûte pas grand chose mais c’est extrêmement bénéfique pour la planète, les communautés locales, les animaux, la biodiversité…

Quels autres eco gestes avez-vous en voyage ?

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.