Top

Bogotá en quelques mots

La capitale du pays est perchée à plus de 2 600 mètres sur la Cordillère des Andes. Ses 8 millions d’habitants sont habitués à son climat frais et son ciel gris, qui laisse parfois percer un soleil brûlant. 

Centre historique, économique et politique du pays, cette ville gigantesque a beaucoup à offrir aux touristes, qui aiment explorer différemment. Ce n’est sûrement pas la plus belle ville du pays, mais elle offre une diversité culturelle et culinaire importante, en plus d’être un merveilleux point de départ pour découvrir le reste de la Colombie.

Visiter BOGOTÁ : 14 LIEUX INCONTOURNABLES

Comme toutes les capitales, Bogotá a énormément de places, de parcs, de musées, de bâtiments… à visiter. Découvrez la liste de ceux que vous ne pouvez pas manquer !

1. La Candelaria

C’est le lieu touristique par excellence et je suis sûre et certaine que vous allez y dégainer votre appareil photo à maintes reprises. Les ruelles colorées, le sol pavé et les bâtiments coloniaux attirent les touristes dans ce quartier historique.

C’est également dans ce quartier que se situent les sites d’intérêt les plus importants de la ville comme la plaza Boliva ou les musées Botero et del Oro. Il est aussi parsemé de jolies églises, n’hésitez pas à y entrer pour découvrir leur décoration intérieure !

Voici quelques excursions pour explorer La Candelaria selon vos envies : 

la candelaria bogota
candelaria bogota

2. El Chorro de Quevedo

Aussi bien les locaux que les touristes se réunissent sur cette petite place où il se passe constamment quelque chose. C’est ici qu’on pense que la capitale colombienne a été fondée le 6 août 1538.

 

Il n’y a pas de meilleur endroit pour goûter la chicha, cette boisson typique d’origine indigène à base de mais fermenté. De nombreux vendeurs ambulants la commercialisent tout comme les bars du coin. Vous pouvez acheter la traditionnelle ou bien tenter les versions à la mangue, lulo, fruit de la passion… J’ai bien aimé cette boisson différente, mais j’avoue que je n’en boirais pas tous les jours. 

 

En vous promenant dans les rues derrière la place, vous pourrez admirer de nombreux graffitis. Si le street art s’est emparé de la plupart des grandes villes du monde ces dernières décennies, à Bogotá, c’est arrivé assez tard.

chorro de quevedo bogota
graffiti bogota
street art bogota

3. Le Santuario Nuestra Señora del Carmen

Aussi impressionnant à l’extérieur qu’à l’intérieur, le sanctuaire est souvent délaissé des touristes. C’est vraiment dommage, car j’ai une vraie beauté.

 

L’édifice fut conçu par l’architecte Giovanni Buscaglione, en style gothique florentin. Il arbore aussi des touches byzantine et arabe, influencé par les voyages de l’artiste en Italie, à Constantinople, Izmir et Alexandrie

 

Malheureusement, l’édifice est généralement fermé. Pour être sûr d’y accéder, le mieux est d’arriver à l’heure de la messe. 

4. La plaza Bolivar

Visiter Bogotá, c’est forcément passer par la place la plus connue de la ville. Celle-ci est d’une grande importance autant au niveau religieux, économique, politique et juridique. En effet, elle est bordée par la cathédrale, l’hôtel de ville, le palais de justice et le capitole.

C’est un excellent endroit pour acheter un jus de mandarine en regardant les locaux et les touristes évoluer sur la place. De nombreux vendeurs offrent aussi de la nourriture et de l’artisanat sur cette place.

plaza bolivar bogota

5. La catedral Primada

La cathédrale est donc le plus bel édifice de la plaza Simon Bolivar. Aussi appelée cathédrale basilique métropolitaine de l’Immaculée-Conception, il s’agit d’un édifice religieux de style néoclassique, construit entre 1807 et 1823.

 

Elle est ouverte la plupart du temps, alors n’hésitez pas à y rentrer et à comparer la beauté de son extérieur avec la simplicité de son intérieur.

6. Le musée Botero

Que vous soyez fan de l’artiste ou pas, une visite au Musée Botero s’impose d’autant plus que l’entrée est gratuite ! Ce sont plus de 100 pièces qui sont exposées, entre peintures et sculptures, dans ce charmant bâtiment. Ses œuvres traitent de divers sujets, dont l’histoire la plus récente de Colombie. 

 

Il est aussi possible d’admirer les œuvres d’autres artistes de talent dans ce musée. On peut citer Renoir ou encore Picasso.

museo botero
museo botero bogota
museo nacional bogota

7. Le musée national de Colombie

Le musée national conte l’histoire de la Colombie autour de 4 axes : l’art, l’histoire, l’archéologie et l’ethnographie. Toutes les informations sont en espagnol et vu le prix de l’entrée pour les étrangers, passez votre tour si vous ne maitrisez pas la langue. En revanche, si vous êtes un amoureux d’histoire ou du pays, c’est à ne pas manquer. Vous pourrez y admirer 2.500 œuvres et objets qui témoignent de l’histoire et du patrimoine national. 

Dans tous les cas, le bâtiment mérite qu’on y jette un œil. En rentrant et en allant vers la boutique du musée, vous pourrez avoir accès à un petit patio, sans avoir à payer votre entrée, qui vous donnera un aperçu de l’architecture de cette ancienne prison.

Visitez le musée avec un guide pour tout comprendre !

que faire a bogota
museo nacional colombia
bogota museo nacional
museo nacional bogota
museo nacional de colombia

8. Le musée Miguel Urrutia

Accessible depuis le Musée Botero, le musée Miguel Urrutia est un espace dans lequel s’exposent des œuvres représentatives de l’art colombien, latin et du reste du monde


La collection permanente est sympathique, mais ses expositions temporaires sont souvent merveilleuses, L’entrée est gratuite alors, vous ne prenez vraiment aucun risque à y passer !

9. La Casa de la Moneda

Aussi accessible depuis le musée Botero et gratuite, la Casa de la Moneda est un autre musée à découvrir. Comme vous l’aurez sûrement compris, il retrace les principaux processus économiques, sociaux et culturels de la Colombie grâce à l’histoire de sa monnaie. 

10. La Plaza de mercado La Perseverancia

Il existe de nombreux marchés à Bogotá pour prendre le pouls de la vie locale et faire ses emplettes. Celui de la Perseverancia est assez petit, mais toujours plein de vie. Après vos courses, vous pouvez vous asseoir dans un de ses nombreux restaurants pour goûter aux délicieuses spécialités locales.

perseverancia bogota
plaza perseverancia bogota

Je n’ai pas pu y aller, mais on m’a aussi conseillé la plaza de mercado Paloquemao, notamment pour y tester les fruits du pays.

Voici une excursion pour pouvoir en profiter pleinement ! Si vous préférez une visite privée, c’est par ici !

11. Le Cerro de Monserrate

ll s’agit sûrement de l’attraction touristique numéro 1 à Bogota : le Cerro de Monserrate. Perché à 1 300 mètres d’altitude, il vous offre une vue imprenable sur la capitale qui ne fait que s’étirer à perte de vue sous vos yeux.

Entouré de montagnes, le cadre est magnifique et paisible. La basilique du Señor Monserrate est une visite obligatoire. Il est conseillé d’y aller vers 10-11 heures pour prendre de jolies photos ou bien au coucher de soleil.

Vous pouvez monter en téléphérique ou funiculaire jusqu’au Cerro et aussi à pied, mais attention, il vaut mieux être en bonne forme physique pour ça. Attention aussi à la légende, qui dit que si un couple monte à Monserrate ensemble, il ne se mariera jamais !

Voilà deux excursions pour visiter Monserrate tout en étant accompagné ! 

cerro de monserrate bogota
cerro monserrate bogota
bogota cerro de monserrate

Mon expérience à Monserrate 

J’ai acheté mon ticket sur ce site pour une visite à 11 heures. Sur mon ticket, il était clairement écrit que je pouvais passer à la file “Achats web” pour éviter la queue. Rien de plus faux. J’ai dû attendre avec tout le monde. Les groupes et familles sans ticket faisaient la queue pendant qu’un de leurs membres partait acheter les entrées. Donc les voyageurs solo sans ticket acheté en ligne devaient faire la queue 2 fois.

Sous un soleil de plomb, entourée de personnes âgées, de couples avec bébés et de personnes avec leurs chiens, j’ai mis 1 h 30 à monter et 1 h 30 à descendre pour un site qui se visite en 30-40 minutes. Autant vous dire que même si la vue est belle, j’ai eu un peu de mal à l’apprécier.

J’ai reçu plusieurs témoignages sur mon compte Instagram de touristes qui n’ont eu aucun problème pour visiter ce lieu. Cependant, je vous conseille de vous préparer en cas de mauvaise expérience avec une bouteille d’eau, un snack, de la crème solaire ou un parapluie.

12. Le Parc Simon Bolivar

Si vous souhaitez explorer la ville loin de son centre-ville et prendre un bol d’air, le parque Simon Bolivar est le lieu qu’il vous faut. Le Central Park de la ville s’étend sur 113 hectares.

 

Aires de jeux pour les enfants, stands de nourriture, balade en barque sur le lac… C’est l’endroit parfait pour y passer un dimanche relax. Un parc d’attraction et le jardin botanique se trouvent à proximité.

parque bolivar bogota

13. Le quartier Quinta Camacho

Si vous avez envie de rentrer en Europe le temps de quelques heures, le quartier de Quinta Camacho et son architecture british est la destination idéale. Ici les maisons sont en brique dans un style, on ne peut plus anglais donc.

 

C’est aussi un quartier en plein essor où les restaurants trendy, les petits cafés, les boutiques design et les galeries d’art pullulent. La nuit, c’est le quartier à la mode pour sortir et expérimenter la vraie vie nocturne Bogotana.

quinta camacho
quinta camacho bogota

14. Le marché aux puces de Usaquen

Si vous êtes à Bogotá un dimanche ou un jour férié, n’oubliez pas de vous rendre à Usaquen. Ce charmant quartier héberge un marché aux puces où les créateurs viennent y exposer leurs œuvres. Le lieu parfait pour acheter vos souvenirs.

 

Autrefois petit village, Usaquen a su conserver son âme et invite clairement à la relaxation dans ses petites rues. C’est aussi une zone où les restaurants abondent.

usaquen

BONUS : La catedral de Sal

Impossible de finir cette liste Que voir à Bogotá sans parler de ce lieu magique et hors-du-commun !

Située à l’extérieur de Bogotá, dans le village de Zipaquira, la cathédrale de Sel est l’une des merveilles de la Colombie qu’il est impossible de rater ! Inaugurée en 1995, elle se trouve à 180 mètres sous terre, dans une mine de sel. Sculptures et œuvres d’art se dévoilent au fil des galeries.

Je vous conseille vivement de visiter ce monument hors du commun !

Combien de jours pour visiter Bogotá ?

Ici, tout dépend de vos envies et de votre style de voyage. Si vous aimez visiter les villes rapidement ou souhaitez consacrer le reste de votre séjour à d’autres destinations dans le pays, 2-3 jours seront suffisants.

Si vous aimez voyager lentement et tranquillement, vous pouvez y passer 7-15 jours. D’autant plus que la capitale a énormément à offrir aux férus d’art et de culture. C’est aussi une bonne base pour explorer la région.

Si vous êtes digital nomad et n’avez que les week-ends pour explorer votre destination, pourquoi ne pas y rester entre 1 et 3 mois ? Personnellement, j’y suis restée 3 semaines, mais je pense que j’aurais pu faire 3 mois, sans problème, entre options de sortie infinies et les villages intéressants à découvrir dans les alentours.

Visiter Bogotá en 2 jours : itinéraire

Voici un itinéraire pour tous ceux, qui comme moi, aiment prendre le temps de découvrir à leur rythme une destination, sans faire l’impasse sur un bon repas, une pause café et un break sur un banc à admirer les passants.

Si vous êtes du genre plus speed, vous pourrez sûrement en faire beaucoup plus en seulement 2 jours.

Jour 1 : 

  • Visite de la Candelaria : 2-3 heures. Pause au Chorro de Quevedo pour une chicha. Visiter du Santuario à l’heure de la messe.
  • Visite du Musée Botero : 1 heure. Si vous avez envie de plus de culture, continuez avec le Musée Miguel Urrutia et / ou la Casa de la Moneda.
  • L’heure du déjeuner : la Candelaría regorge de restaurants et cafeterias. Privilégiez les commerces qui utilisent des produits régionaux de saison et emploient des travailleurs locaux.
  • Se promener sur la Plaza Bolivar : lieu incontournable autant pour les locaux que pour les touristes.
  • Promenade au parc Simon Bolivar : pour terminer la journée sur une note reposante.

Jour 2 : 

  • Visite de Monserrate : 1 heure (la montée et la descente peuvent prendre beaucoup de temps les jours de grosses affluences). Les locaux recommandent d’y aller vers 10-11 heures pour faire de jolies photos.
  • Repas à la Plaza de Mercado la Perseverancia : profitez de l’ambiance du marché avant de vous asseoir dans l’un de ses nombreux restaurants
  • Visite du Musée National de Colombie : 2-3 heures.
  • Promenade dans le quartier de Quinta Camacho : profitez-en pour prendre un bon café et pourquoi pas y dîner ?

Visiter Bogotá en 3 jours : itinéraire

Si vous avez un jour de plus à consacrer à Bogotá, vous pouvez faire l’itinéraire 2 jours plus une de ces 2 options : 

  • Passer la matinée au marché aux puces d’Usuquen si c’est un dimanche ou jour férié. Déjeunez dans un de ses nombreux restaurants et finir la journée à Bogotá pour visiter un musée que vous n’auriez pas encore eu le temps de faire.
  • Partir à Zipaquira pour découvrir le village avant de déjeuner dans un restaurant local. Passer l’après-midi à s’émerveiller dans la cathédrale de Sal.

Quand visiter Bogotá ?

Bogotá est une ville qu’il est agréable de parcourir à n’importe quel moment de l’année. Néanmoins, si vous choisissez d’y aller en décembre, janvier et février, vous mettez plus de chance de votre côté d’éviter la pluie et de profiter des 5-6 heures d’ensoleillement quotidiennes, face aux 4 heures, le reste de l’année.

Comment aller à Bogotá ?

Depuis l’Europe, il existe de nombreux vols directs offerts entre autres par Air France ou Iberia.

 

En Amérique latine, il existe aussi des vols directs depuis de nombreuses villes comme Ciudad de Mexico ou Sao Paulo pour ne citer qu’elles. Avianca, LATAM et Aeromexico sont seulement quelques compagnies à proposer ces vols.

Si vous vous trouvez déjà en Colombie, vous pouvez opter pour la compagnie Avianca qui offre des vols depuis de nombreuses villes colombiennes. Il existe aussi de nombreuses compagnies de bus qui vous emmènent à Bogotá pour un séjour plus éco-friendly tout en découvrant les paysages de ce beau pays.

Comment se déplacer à Bogota ?

Si vous êtes logés dans le centre historique, vous pourrez presque tout faire à pied.

 

Uber est présent dans toute la ville en version voiture et moto pour vous permettre de vous déplacer sans aucun souci et facilement.

 

Sinon, le système de transport public dessert parfaitement toute la ville. Il suffit d’acheter une carte à recharger à un guichet de Transmilenios et de la valider à chaque voyage. Il existe plusieurs types de bus dont les Transmilenos, de longs bus à accordéons qui circulent sur des voies réservées.

 

Avec votre carte, vous pouvez aussi prendre les autres types de bus, mais sachez que vous risquez fortement d’être coincés dans les embouteillages. Google Maps permet en général de bien naviguer ce système de transport gigantesque !

Où se loger à Bogotá ?

Bien entendu, tout est une question de goûts, mais si vous aimez visiter à pied la plupart des attractions touristiques, je vous conseille de vous loger dans le quartier de la Candelaria.

 

Vous pouvez aussi choisir Chapinero, si vous avez envie d’être au cœur de la vie nocturne. Enfin, Usaquen est une très bonne option pour une ambiance plus apaisante.

Où acheter une carte sim à Bogotá ?

Commander un Uber ou donner rdv à un ami, autant d’actions qui requièrent une carte sim locale. Bien entendu, vous pouvez acheter un sim à l’aéroport, mais gardez en tête qu’elle sera toujours plus chère qu’en ville. 

En ville, il y a bien sûr les boutiques officielles qui vendent ce précieux objet, et de nombreux commerces le font aussi. Prêtez attention aux devantures, elles ont souvent un logo Claro, Movistar ou Tigo, les principales compagnies du pays. Les vendeurs sauront vous conseiller, ou mieux, pensez à checker sur internet la compagnie et l’offre que vous souhaitez et demandez-leur.

Pour ne pas avoir à vous prendre la tête avec ce sujet, vous pouvez aussi décider d’opter pour une e-card. C’est particulièrement utile si vous voyagez régulièrement d’un pays à l’autre.

Est-ce que Bogotá est une ville dangereuse ?

Comme dans la plupart des villes d’Amérique latine, il est important de respecter quelques règles de base pour éviter les dangers : 

  • Ne vous promenez pas avec votre téléphone dans les mains ;
  • Ne marchez pas seul la nuit ;
  • Évitez de transporter une grande somme d’argent sur vous ;
  • Renseignez-vous sur les arnaques courantes.

 

En tant que femme racialisée qui voyage seule, je ne me suis pas sentie en danger. Par contre, il y a certaines zones où, si vous n’avez pas l’habitude de voyager en Amérique latine, peuvent être assez intimidantes.

Être digital nomad a Bogotá

Contrairement à Medellín, la Mecque des travailleurs remote en Colombie, Bogotá n’est pas forcément l’endroit le plus prisé par les digital nomads. Cependant, il existe une petite communauté.

 

Il faut dire que la richesse de la vie culturelle et nocturne, la variété culinaire, la possibilité d’explorer d’autres destinations facilement, la bonne qualité du wifi… sont autant d’avantages qui rendent la capitale particulièrement attrayante.

 

Le centre-ville est doté de quelques co-workings et il existe également quelques co-livings. 

Voyager responsable à Bogotá

La protection de la planète et le respect des populations locales sont plus que jamais d’actualité à Bogotá, comme ailleurs. Voici quelques idées pour voyager responsable à Bogotá : 

  • Renseignez-vous sur les conditions de vie locales et les défis environnementaux auxquels la ville fait face. Elle a d’ailleurs publié un guide pour un voyage responsable.
  • Ne donnez pas à manger aux pigeons sur la place Simon Bolivar.
  • Utilisez les transports publics dans une ville déjà très contaminée.
  • Triez vos déchets suivant les règles locales.
  • Renseignez-vous sur les prix des loyers avant de choisir le vôtre et ainsi éviter de participer à la gentrification de la ville.
  • Achetez des produits de saison dans les marchés ou les primeurs.
  • Privilégiez les restaurants qui utilisent des produits locaux et de saisons,
  • Choisissez des hôtels qui affichent clairement des pratiques éco-responsables.

La liste d’actions éco-friendly est longue, mais faites de votre mieux.

Visiter Bogotá en tant que personne racialisée

Je suis d’origine sud-asiatique. Il faut bien garder en tête que les discriminations peuvent varier d’une origine à l’autre. Je n’ai eu absolument aucun problème, aucune remarque. Personne ne me dévisageait dans la rue. Personne n’a non plus essayé de m’arnaquer en découvrant mon accent quand je parlais espagnol.

Voilà, cet article sur Bogotá touche à sa fin. J’espère que cette information aura été utile dans la planification de votre prochain séjour dans la capitale colombienne. 

Si cela a été le cas, n’hésitez pas à partager l’article sur Pinterest !

visiter Bogotá
visiter Bogotá
visiter Bogotá
0

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.