bonsvoyagesetc@hotmail.com

Que faire à Bilbao en 2 jours?

Que faire à Bilbao en 2 jours?

Bilbao est une ville encore peu connue des touristes face aux Barcelona, Madrid, Sevilla… qui depuis des décennies accueillent des groupes entiers de voyageurs. Cependant, Bilbao représente une alternative au sacro-saint: sol y playa, fiestas y toros… Bilbao représente une autre Espagne, différente de celle qui a été vendue pendant des années aux touristes internationaux. Elle n’est pas la seule. Malheureusement, les villes les plus connues occultent bon nombre de lieux qui valent aussi le détour et qui représentent une autre réalité du pays.

Je m’en vais donc vous présenter très rapidement Bilbao, ville la plus importante de la communauté autonome Euskadi, le pays basque espagnol, qui revendique une identité bien différente. Après avoir été grise, terne et triste pendant des années, la ville a su renaître de son passé industriel et se positionne maintenant sur la culture, l’architecture et le design. Alors que faire et que voir à Bilbao?

1) Se perdre dans le Casco Viejo et déguster des pintxos

Le Casco Viejo de Bilbao est le quartier le plus ancien de la ville et accessoirement un vrai labyrinthe pour le touriste qui vient ici pour la première fois, comme pour le Bilbaino qui vit à l’extérieur de cette vieille ville, qui aujourd’hui est la zone touristique par excellence.

A l’entrée du Casco se trouve le théâtre Arriaga : inspiré par l’Opéra de Paris, cette salle de spectacle est un des bâtiments les plus imposants de la ville.

Si vous continuez le long du fleuve, vous vous retrouvez face au marché de la Ribera, le lieu parfait pour acheter des produits frais et locaux.

A quelques mètres, se trouve l’Eglise San Anton, un symbole de Bilbao puisqu’elle figure sur le blason de la ville.

D’ici, vous pouvvez décider de vous perdre dans n’importe quelle rue, d’y découvrir ses boutiques et d’admirer son architecture. Ou vous pouvez emprunter la Calle Somera, une rue pleine de bars, qui les soirs de chaleur est difficile à arpenter vu que tout le monde sort dans la rue boire un verre, puis vous arriverez sûrement sur la place Unamuno avec ses escaliers interminables qui mènent à Begoña et sa basilique. A quelques encablures, vous verrez la cathédrâle de Santiago et sa jolie place.

Encore quelques pas de plus et vous découvrirez la plus belle place du Casco Viejo: la Plaza Nueva, le lieu incontournable pour tout Bilbaino qui se respecte le dimanche midi, le moment où toute la ville descend dans la rue pour manger des pintxos.

Les pintxos se mangent n’importe quel jour, à n’importe quelle heure sous n’importe quel prétexte mais le dimanche, c’est plus typique. La Plaza Nueva regroupe énormément de bars : on prend son ou plutôt ses pintxos, on s’asseoit en terrasse ou au centre de la place, en surveillant les enfants qui jouent ou en se racontant son week-end. Les pintxos sont une spécialité culinaire du Pays Basque et on en trouve dans presque n’importe quel bar de Bilbao et sa région.

Alors qu’est-ce qu’un pintxo? Une tranche de pain sur laquelle, on dépose de la nourriture. De la nourriture très très bonne en général. Normalement, on l’accompagne d’une bière ou d’un verre de txakoli (un vin local) et on en prend un différent dans chaque bar. Vous pouvez donc facilement vous retrouver à passer de bars en bars pendant 2 heures de suite. La Plaza Nueva, la Plaza Unamuno, la Calle Santa Maria,…sont autant de lieux où il est possible de déguster cette spécialité locale.

2) Se cultiver dans les musées

Bilbao est une ville de musées. Malheureusement, le musée Guggenheim éclipse tous les autres. Je m’en vais de ce pas vous en présenter quelques uns.

Le Guggenheim:

Ou l’image de Bilbao à l’international. La raison principale pour laquelle des miliers de touristes passent chaque année en terre basque. Le bâtiment à lui tout seul est une oeuvre d’art. Immense, imposant, majestueux, l’oeuvre de Gehry est captivante. Sur 3 étages, le musée nous donne une leçon d’art classique mais surtout moderne. Un autre symbole de Bilbao garde le musée de jour comme de nuit, notre fidèle Puppy.

– les Bellas Artes: un des principaux musées du pays. On y retrouve des oeuvres du XIIIè siècle à nos jours.

– le musée Maritimo: ce musée a comme but de diffuser le patrimoine maritime lié à la Ria, le fleuve qui divise Bilbao en 2.

– le musée Vasco: parfait pour en découvrir un peu plus sur l’histoire du peuple basque.

3) Flâner le long du fleuve

La Ria coupe la ville en deux, ces rives sont le lieu idéal pour se promener tout en découvrant Bilbao. On commence la visite à hauteur de l’Ayuntamiento. Un très joli bâtiment de style éclectique.

Arrive le moment d’admirer un des nombreux ponts qui relient les deux parties de la ville, le Zubizuri, qui signifie pont blanc. Un endroit parfait pour prendre quelques photos. En face de vous, se dressent les tours Isozaki, de l’architecte japonais du même nom.

On continue notre chemin par le Guggenheim, en face on voit l’université privée de Deusto. C’est le moment de monter sur le pont pour prendre une jolie photo du musée.

Puis, on profite d’une pause dans les jardins qui longent le fleuve, dans lesquels on peut admirer diverses sculptures.

La tour Iberdrola, l’édifice le plus haut de la ville nous observe du coin de l’œil pendant qu’on continue notre chemin jusqu’au musée Maritime.

Si vous en avez le courage, vous pouvez continuer de découvrir le fleuve jusqu’à Santurzi mais ça prend pas mal de temps. Sinon, vous pouvez vous reposer au parc Doña Casilda.

4) Découvrir des trésors architecturaux

La plupart des touristes se contentent de visiter le Guggenheim et de se promener dans le Casco Viejo mais Bilbao cache quelques perles architecturales. En voici une liste non-exhaustive.

Irala : ici, on se sent un peu comme à San Francisco

Bilbao-irala Bilbao-irala

 

 

– le théatre Campos Eliseos se targue d’avoir une jolie façade

Olabega : un quartier aux allures norvégiennes

– le Azkuna Zentroa : mon endroit préféré à Bilbao. J’aime le fait que l’extérieur ne reflète pas du tout l’intérieur. Ici, avant on y stockait le vin, maintenant on y nage, dîne, lit des livres et visionne des films.

– le métro : les bouches de métro ont une architecture vraiment spécifique

– la gare Abando cache un vitrail magnifique qui illustre toute l’imagerie basque : de l’Eglise San Anton à l’arbre de Gernika en passant par la pelote basque, tout y est!

– la casa Montero et ses faux airs de Gaudi

Bien sur, il est possible de passer plus de deux jours pour découvrir les trésors cachés de Bilbao et de ses alentours, mais tout ça je le réserve pour d’autres posts 😉

Si vous visitez Bilbao, les articles suivants peuvent aussi vous intéresser:

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants: Bilbao Turismo et MyBilbaoBizkaia en espagnol ou anglais.

Enregistrez-moi sur Pinterest !

visiter bilbao espagne

Cet article a 32 commentaires

  1. je découvre ton blog, et merci pour tous ces articles sur ta région, nous y allons en amoureux pour le réveillon, et on va se régaler. Je connaissais déjà un peu, mais là, je me dis que 4 jours, ça ne va pas être de trop! merci pour tous tes conseils! joli regard sur la ville et les alentours

    1. De rien et merci à toi pour ce joli mot 😀 Et si ça t’intéresse, lundi je publie mon premier city guide sur Bilbao. Alors n’hésite pas à venir faire un tour sur le blog 😉

  2. Je viens de découvrir ton blog, il est génial. Je compte y aller l’été prochain, je garde précieusement ton article 🙂 Merci merci !
    Bonne soirée 🙂

    1. Je suis contente que le blog te plaise. Merci Jessica 🙂 J’espère que d’ici l’été prochain, je pourrais écrire plus de posts sur Bilbao et si jamais tu as des questions, n’hésite pas!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu